Côté Nuages


''Côté Nuages'' c'est mon verso, où s'égrainent (ou s'égrènent) 72 chants composés pour GUITARE, plus anciens, et dont j'ai recopié impunément les paroles, sans avoir à payer de droits d'auteur.

Il faut dire qu'il est mort. Enfin presque…

 

Oui, parce que les avis divergent. Heureusement chez nous, on reste encore libres de revendiquer de croire ou pas, ne serait-ce qu'en l'historicité de l'auteur. Pour les sceptiques, on vivrait donc toujours à l'heure de la plus grande mystification de l'histoire, ce qui ne les agace pas plus que ça. Quelques autres milliards s'en satisfont aussi, mais eux en tant que croyants, peut-être bernés. Leur masse n'est pas plus une preuve. 

 

En ce qui me concerne ici, les croyants convaincus, ardents défenseurs et apologistes m'affirment sans complexe qu'aucun texte de l'Antiquité - au vu de la masse d'écrits retrouvés, en comparaison de ceux des historiens et philosophes - n'a davantage de raisons d'être cru du point de vue de la fiabilité historique du texte, c'est-à-dire de sa forme. Soit ! Quant au fond, heureusement encore, au fond c'est mon problème..

Et si les prosélytes m'en veulent de ne pas fréquenter les églises et leurs curés, je leur répondrai que tout ce que j'ai essayé de faire, c'est de ne pas confondre le message et le messager, ou plutôt ses interprètes-enseignants. La lettre et le facteur. Surtout si le facteur a ouvert la lettre..

Echaudé par l'Histoire, comment ne pas me méfier de l'héritage que l'Institution nous a légué ?

 

 

Quant à ceux qui tiennent à ne croire en rien, avec tout le respect que mérite un libre-penseur, je dirais que, s’il reste libre, le poisson de haute-mer fier dans sa houle, d'ignorer les lointains rivages rassurants, il est libre aussi le saumon, lui qui remonte la rivière de ses doutes à la recherche de sa source et du pourquoi de sa liberté.

Je dirais enfin, qu'entre l’athée et le croyant, le naïf ou ‘’crédule’’ n’est peut-être pas celui qu’on croit. Car c'est bien l'athée, qui croit que la vie lui est tombée du ciel..

 

 

Edouard G. PEREZ AYELA

 

 

 

 

PS : Le texte original des morceaux, extrait de la ''Traduction Oecuménique de la Bible'' (T.O.B.) est en parallèle du mien, et provient uniquement du Nouveau Testament, ou Evangiles.

Les références sont notées comme suit : pour les 4 auteurs, ou évangélistes : Mathieu (Mt), Marc (Mc), Luc (Lc), et Jean (Jn).

Cette mention des auteurs est suivie par un chiffre correspondant au paragraphe (''chapitre''), suivi d'un point, et du n° de la phrase (''verset'') initiale, lui-même suivi d'un tiret et du n° de la phrase finale. (ex : Mt 5.44-48).



...et devenir Nuages

Alizé
Alizé
Mousson
Mousson
Tramontane
Tramontane
Mistral
Mistral
Blizzard
Blizzard
Sirocco
Sirocco

Pour écouter les albums, cliquez sur l'image