Brin de sagesse

Les extrêmes sont à l’orée de l’infini.
Je suis rassuré. Je suis allé vérifier les champs de tournesols. Tous ne se tournent pas bêtement vers le soleil.
Comme disaient les étudiants latinistes de mon époque ( ! ) lorsqu’on leur demandait s’ils étaient prêts à faire leur service militaire : « Mince alors, incorporé, ça non !! ».
On n’accepte jamais aussi facilement de s’être trompé que lorsqu’on croit avoir été trompé.
N’enrage pas sur ton âge, tel est l’adage du sage.
L’athée est quelqu’un pour qui « Rien » peut donner « Quelque chose », comme par exemple l’ordonnancement des planètes, avec ses lois d’astrophysique universelles et pratiquement immuables sur quelques milliards d’années(-lumières ou pas), avec l’Homme en prime. Mais tout ça par un hasard absolu, sans la moindre matière initiale.
Autrement dit, que le Néant, le Vide peut produire l’Absolu, l’Univers infini, le Plein (qui est néanmoins surtout constitué de vide lui-même). Il pense qu’un jour peut-être, ou sûrement, on arrivera à trouver une cause, ou La cause, « Quelque chose » à l’origine de la Création. Ou plusieurs causes. Ils admettent même qu’il se pourrait qu’on ne trouve rien, aucune explication, ou que l’Homme ne vivra jamais assez longtemps pour le savoir.
Donc, soit on arrivera à remonter à une ou plusieurs causes qui, par le plus grand des hasards (le Grand Hasard) est parti de rien pour créer quelque chose – et là il est plus fort que Dieu lui-même - ou bien c’est « Quelque chose », et donc pas le Hasard, qui a créé autre chose que lui, ou la même chose. Et ce Quelque chose n’aurait rien à voir avec Dieu, évidemment, qui lui, n’existerait pas. Je me demande d’ailleurs si ma pensée existe..
On aura toujours toute la vie devant soi, quoiqu’il en reste. C’est dommage qu’on ait toute la mort aussi.
On a toujours moins de mérite qu’on ne croit, et plus qu’on ne s’en défend.

Afficher plus