· 

Alex Andrin

 

      Il provient plus trivialement d’un agriculteur d’Occitanie, un dénommé Andrin, de prénom Alexandre, volailler-poète en heures creuses et poète-volailler en heures pleines. (ou l’inverse?). Comme il revendait ses œufs à la douzaine, il eut l’idée de composer des vers de 12 pieds pour faire un pied-de-nez à ses voisins incultes malgré qu’ils cultivassent leurs champs, mais qui avaient du mal à dépasser le chiffre 10, facile à retenir avec les doigts de la main. Il lui suffit alors d’imaginer de rajouter ses 2 pieds aux doigts de ses 2 mains.

      D’où, d’ailleurs, l’expression qu’on lui doit également, lorsqu’on veut obtenir quelque chose : « Faire deux pieds et des mains ».

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0