· 

Poètes

Il est des poètes

 

Comme il est du goéland,

 

Qui n’est pas mouette

 

Mais l’aigle des océans,

 

Qui loin de ses frères

 

Et loin du douillet rivage

 

Prend les poissons fiers

 

Et non pas les coquillages.

 

 

 

Il est du poète

 

Comme il est du cachalot,

 

Qui d’un coup de tête

 

Peut renverser des bateaux.

 

Mais on le pourchasse

 

Dans toutes les mers du monde ;

 

Alors il se cache

 

Dans les eaux froides et profondes.

 

 

 

Il est du poète

 

Comme il est des vrais chevaux,

 

Pas ceux qu’on fouette

 

Et qui portent selle au dos.

 

Les chevaux que j’aime

 

Ne sont pas ceux d’élevage ;

 

Ils n’ont pas d’emblème,

 

Ce sont des chevaux sauvages.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0