· 

Epitaphe

Et vous seriez sympa, si je meurs avant vous, de vous cotiser (à tous, ça fera pas cher) pour pouvoir le faire inscrire sur ma tombe. J'en avais trouvé de plus marrants, mais finalement, pour la circonstance, j'ai préféré sacrifier à la solennité de l'évènement. Et dire que je serai même pas là pour en profiter :

EPITAPHE POMPEUX, puisque POMPES funèbres..

Si toute mort semble être une fatalité,

 

La naissance, par contre, tient plutôt du miracle,

 

Comme la vie d'ailleurs, même 'si, à l'açcepter,

 

Le poids de l 'habitude ‘nous fait parfois obstacle.

 

 

 

Si mon permis de naître  me vient tout droit de Dieu,

 

Mon permis de re-naître  viendra de lui aussi,

 

 Et qu' importe la forme, le moment ou le lieu,

 

Le pourquoi, le comment, ce qui-importe ..c'est Lui !

 

 

 

Mais si c'est le hasard qui vraiment m'a fait naître,

 

Si personne là-haut n'a souhaité me voir,

 

Comment attendre alors  quelque chose, peut-être,

 

Comment garder encore une lueur d'espoir !?

 

 

 

Je retournerai donc  dans cette nuit béante,

 

Absurde et inutile, dans cette immensité,

 

Après avoir brillé comme une étoile 'filante,

 

Une ‘fraction de seconde dans cette éternité ...

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0