· 

Chemins

Les chemins de traverse, pour les poètes, les rebelles, et les chemins qui ne mènent nulle part, pour les aventuriers, qui veulent aller le vérifier.

 

Les chemins escarpés, pour les durs, les ascètes, et les chemins forestiers, pour les romantiques.

 

Les chemins de fer, pour les hommes à tout-faire, les fonctionnaires, et les autoroutes du ciel pour les hommes d’affaires.

 

Les impasses, pour les bornés, les malchanceux, les malheureux, et les chemins de Compostelle, pour les contemplatifs.

 

Les chemins des écoliers, pour les nonchalants, les rêveurs, et les chemins qui tournent en rond, pour les innocents.

 

Les chemins faisant, pour les chasseurs, et les chemins de chasse, pour les faisans.

 

Les chemins de croix, pour les condamnés, et les chemins de Damas, pour les illuminés.

 

Et enfin les chemins de ‘Na-da-mas’, pour ceux qui comprennent l’espagnol.. et parce qu’il faut bien une chute.

 

-           

 


 

Écrire commentaire

Commentaires: 0